Réussissez votre
Certification AMF

Accédez à plus de 2000 questions corrigées couvrant le programme officiel 2024 de la certification AMF. Révisez chapitre par chapitre, épinglez vos questions préférées, suivez votre progression grace à des statistiques détaillées et entraînez-vous de manière intensive avec nos examens blancs.

4,8/5 sur plus de 500 avis

Plus de 500 clients satisfaits, dont des employés et étudiants de :


Préparez votre Certification AMF
Accédez à plus de 2000 questions !

Répondez à cet examen blanc pour préparer la Certification AMF !

Entraînez-vous avec cet examen blanc AMF de 20 questions !

Examen blanc AMF

Testez vos connaissances en répondant à cet examen blanc gratuit sur le programme de l’AMF : 20 questions tirées aléatoirement du programme de la Certification AMF !

Comment se déroule l’examen de l’AMF ?

Comment se déroule l'examen de l'AMF ?

L’examen de l’AMF dure au maximum deux heures sans interruption. Il est divisé en deux sections avec 56 questions dans la première et 64 dans la seconde, soit un total de 120 questions.

Le test se présente sous la forme d’un questionnaire à choix multiples, dans lequel une seule réponse est la bonne pour chaque question.

En effet, l’examen est divisé en 2 parties, qui sont les suivantes :

  • Catégorie A : Connaissances indispensables.
  • Catégorie C : Culture financière.

Quelle note pour obtenir l’AMF ?

Quelle note pour obtenir l'AMF ?

Vous devez obtenir au moins 80 % de réponses justes aux deux parties de l’examen pour réussir votre certification AMF.

Dans ces questions à choix multiples, une seule réponse est vraie :

1 : Le Bitcoin est-il accepté par tous comme moyen de paiement ?
A. Oui, il a cours légal comme l’euro
B. Non, il n’est accepté comme moyen de paiement que sur certains sites et auprès de certains commerces
C. Non, il n’est accepté comme moyen de paiement que sur certains sites américains

2 : En cas de défaut de la plateforme sur laquelle un épargnant a stocké ses crypto-monnaies, le FGDR (fonds de garantie des dépôts et de résolution) :
A. Couvre les pertes jusqu’à 1000 000 € grâce à la garantie des dépôts
B. Couvre les pertes jusqu’à 70 000 € grâce à la garantie des titres
C. Ne couvre pas les pertes de l’épargnant

3 : Dont l’une s’engage à acheter un actif sous-jacent à un prix fixé d’avance sur une période déterminée
A. Parmi les définitions de risque proposées ci-après, laquelle correspond à la définition du risque de volatilité pour un investisseur détenant un instrument financier ?
B. Le risque de perte si l’investisseur ne peut trouver de contrepartie pour vendre cet instrument financier dans des conditions raisonnables de prix
C. Le risque de perte lié à la forte propension du prix de cet instrument financier à fluctuer dans le temps

4 : Le risque de perte si l’émetteur de l’instrument financier se volatilise en faisant faillite
A. Parmi les définitions suivantes, laquelle correspond à celle de l ‘actualisation ?
B. Le calcul de la valeur présente de flux monétaires qui ont été versés ou reçus dans le passé
C. Le calcul de la valeur présente de flux monétaires qui seront versés ou reçus dans le futur

5 : Lorsque le document d’information clé pour l’investisseur mentionne la présence de commissions de surperformance, celles-ci :
A. Rémunèrent la société de gestion lorsque le fonds a dépassé les objectifs de performance
B. Rémunèrent le distributeur s’il a dépassé ses objectifs de commercialisation
C. Viennent en déduction des frais de gestion

6 : Les frais de courtage sont :
A. Les frais correspondants à la rémunération du fonds
B. Les frais liés à la conservation des titres
C. Les frais liés à l’exécution des ordres de bourse

7 : Le type de fonds qui convient aux clients ayant un profil de risque « sécurité » est :
A. Un fonds actions
B. Un fonds monétaire
C. Un fonds alternatif

8 : Le dividende distribué par une société à ses actionnaires s’assimile à :
A. Un revenu fixe
B. Une plus-value mobilière
C. Un revenu variable

9 : À quels clients les PSI doivent-ils appliquer des mesures de vigilance complémentaire ?
A. A tous les clients non-résidents
B. Aux sociétés cotées sur un marché règlementé situées dans l’Union Européenne
C. Aux clients « Personnes Politiquement Exposées (PPE) »

10 : Auprès de qui est placée l’AFA (Agence Française Anti-corruption) ?
A. De l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution)
B. De l’AMF (Autorité des Marchés Financiers)
C. Des ministères du Budget et de la Justice conjointement

11 : Le risque opérationnel correspond pour un PSI (Prestataire de Services d’Investissement) à un risque de :
A. Moins-value sur une opération financière
B. Perte lié à une défaillance de procédure
C. Perte lié à la faillite d’une contrepartie

12 : Le risque opérationnel est :
A. Le risque de pertes résultant d’une inadéquation ou d’une défaillance des processus, du personnel et systèmes internes, ou à des événements extérieurs
B. Le risque généré par l’évolution défavorable d’un marché
C. Le risque de pertes encouru en cas de défaut d’une contrepartie ou d’un émetteur dans l’exécution de ses engagements ou de son obligation de remboursement

13 : Lorsqu’une société distribue une part de ses bénéfices, la somme éventuelle revenant à chaque actionnaire s’appelle :
A. Un intérêt
B. Un dividende
C. Un coupon

14 : Parmi les affirmations suivantes, laquelle est exacte ?
A. Les actions sont des titres de créances
B. Les actions représentent une dette pour l’entreprise émettrice
C. Les actions sont des valeurs mobilières représentatives d’une part de capital de l’entreprise émettrice

15 : Quel est le risque majeur supporté par un actionnaire ?
A. Le risque de taux
B. Le risque de perte en capital
C. Le risque de contrepartie

16 : Quel est le risque principal d’une obligation conservée jusqu’à son échéance ?
A. Le risque de change
B. Le risque de liquidité
C. Le risque de défaut

17 : Le cadre juridique de la lutte contre le blanchiment est délimité par :
A. Les articles L561 et suivants du Code monétaire et financier
B. Le Code de la consommation
C. Le Code de commerce

18 : TRACFIN (Traitement du Renseignement et Action contre les Circuits Financiers clandestins) doit remplir plusieurs missions. Lesquelles ?
A. Collecter les déclarations de soupçon, les analyser et enquêter
B. Collecter les déclarations d’ouverture de compte et les analyser
C. Collecter des informations, les analyser, enquêter et infliger des sanctions pénales

19 : Le dividende est :
A. Une part du passif de la société
B. Une part de l’actif de la société
C. Une part des bénéfices réalisés que la société distribue à ses actionnaires

20 : Le PER ( « Price Earning Ratio » ) d’une action se calcule de la façon suivante :
A. Le cours / le dividende
B. Le cours / le BNPA (Bénéfice Net Par Action)
C. La capitalisation boursière / le dividende

Merci d’avoir testé vos connaissances grâce à notre examen blanc AMF !