Réussissez votre
Certification AMF

Accédez à plus de 2000 questions corrigées couvrant le programme officiel 2024 de la certification AMF. Révisez chapitre par chapitre, épinglez vos questions préférées, suivez votre progression grace à des statistiques détaillées et entraînez-vous de manière intensive avec nos examens blancs.

4,8/5 sur plus de 500 avis

Plus de 500 clients satisfaits, dont des employés et étudiants de :


Préparez votre Certification AMF
Accédez à plus de 2000 questions !

QCM gratuit pour vous aider à préparer la certification AMF :

Test gratuit sur le programme de la certification AMF : 17 questions d’entraînement

Certification amf question réponse

Ces questions couvrent une partie du programme de la certification AMF 2022. Il y a un total de 17 questions pour vous préparer au test final !

Dans ces questions à choix multiples, une seule réponse est vraie :

1 : Le conseiller en investissements financiers (CIF) exerce :
A. Une profession soumise à l’agrément de la Banque de France
B. Une profession libre d’exercice
C. Une profession dont le statut est règlementé par le Code Monétaire et Financier (CMF) et le Règlement Général de l’Autorité des Marchés Financiers (RGAMF)

2 : Pour être Conseiller en investissements financiers (CIF) il est, entre autres, nécessaire :
A. De représenter une compagnie d’assurances
B. D’agir sous la responsabilité d’une seule et unique entreprise d’investissement
C. De respecter les règles de bonne conduite prévues par le Code Monétaire et Financier, le Règlement Général de l’AMF et celles définies par l’association dont il relève

3 : Les acteurs habilités à réaliser du conseil en investissement sont :
A. Les prestataires de services d’investissement et les conseillers en investissements financiers (CIF)
B. Uniquement les prestataires de services d’investissement
C. Toute personne morale

4 : Quelle est la condition préalable pour qu’un CIF (Conseiller en Investissements Financiers) puisse formuler un conseil ?
A. Etre le représentant d’une compagnie d’assurance
B. Faire signer une lettre de mission à son client
C. Justifier d’un minimum de 3 ans d’expérience professionnelle en tant que « trader »

5 : En quoi consiste l’activité d’IOBSP (Intermédiaire en Opérations de Banque et en Services de Paiement) ?
A. Il s’agit de l’activité qui consiste à présenter, proposer ou aider à la conclusion des opérations de banque ou des services de paiement ou à effectuer tous travaux et conseils préparatoires à leur réalisation
B. Il s’agit de l’activité qui consiste à présenter, proposer ou aider à la conclusion des services d’investissement ou à effectuer tous travaux et conseils préparatoires à leur réalisation
C. Il s’agit de l’activité des établissements bancaires et de crédit qui proposent uniquement des services de paiement

6 : Les conseillers en investissements financiers sont les personnes exerçant à titre de profession habituelle les activités :
A. De conseil en investissement uniquement
B. De conseil et de gestion de portefeuille uniquement
C. De conseil en investissement et de réception/transmission d’ordres

7 : Un Conseiller en Investissement Financier (CIF) :
A. Doit remplir des conditions d’âge et d’honorabilité fixées par décret
B. Peut exercer librement en France à la seule condition qu’il commercialise des produits financiers standards
C. Doit obligatoirement être titulaire d’un diplôme de Niveau I (Master, diplôme d’études approfondies, diplôme d’études supérieures spécialisées, diplôme d’ingénieur)

8 : Quelle est la condition préalable pour qu’un conseiller en investissements financiers puisse formuler un conseil ?
A. Etre le représentant d’un IOBSP
B. Etre immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés pour son activité
C. Faire signer une lettre de mission à son client

9 : Quelle est la composition de l’AMF?
A. Un Collège et des commissions consultatives
B. Un Collège et une Commission des Sanctions
C. Un Collège, une Commission des sanctions et des commissions consultatives

10 : Pour exercer une activité de gestion de portefeuille, le Prestataire de Service d’Investissement revêt le statut de :
A. Conseiller en investissement financier
B. Société de gestion de portefeuille
C. Etablissement de crédit

11 : L’inscription au registre de l’ORIAS (Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance) :
A. N’a pas de date d’expiration
B. Ne peut pas être radiée
C. Doit être renouvelée chaque année

12 : Avant de formuler un conseil, le CIF (Conseiller en Investissements Financiers) et son client doivent signer une lettre de mission qui précise :
A. La fréquence des contacts entre le CIF et le client
B. Les modalités de rémunération du CIF
C. Les diplômes et l’expérience professionnelle du CIF

13 : Quelle est l’activité habituelle d’un CIF (conseiller en investissements financiers) ?
A. Fournir des recommandations personnalisées à un tiers, soit à sa demande, soit à l’initiative de l’entreprise qui fournit le conseil, concernant une ou plusieurs transactions portant sur des instruments financiers
B. Fournir des recommandations générales concernant des instruments financiers à des fins d’information ou de publicité
C. Déposer les fonds qu’ils ont reçu du public sur un compte ouvert auprès de la CDC (Caisse des Dépôts et Consignations)

14 : Qui effectue le premier niveau de contrôle des conseillers en investissements financiers ?
A. L’ORIAS
B. L’AMF
C. L’association professionnelle dont ils relèvent

15 : A quelle condition, un établissement de crédit peut-il distribuer des instruments financiers ?
A. Dès qu’il a son agrément de prestataire de services d’investissement délivré par l’ACPR, après approbation par l’AMF
B. Dès qu’il est inscrit auprès d’une association professionnelle de Conseillers en investissements financiers
C. Dès qu’il a son agrément d’établissement de crédit par l’ACPR

16 : Outre le conseil, quelles activités un CIF (conseiller en investissements financiers) peut-il pratiquer, sous réserve de respecter les obligations légales afférentes ?
A. Il peut faire des opérations de démarchage financier en vue d’obtenir un accord sur une prestation de conseil en investissement (sous certaines conditions)
B. Il peut proposer des services de paiement
C. Il peut procéder à des saisies-attributions

17 : Un IOBSP (Intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement) est :
A. Un établissement qui fournit des conseils sur des instruments financiers ou des services de paiement
B. Une personne qui, contre rémunération, aide à la conclusion d’opérations de banque ou de services de paiement
C. Une personne physique salariée d’un établissement de crédit