Réussissez votre
Certification AMF

Accédez à plus de 2000 questions corrigées couvrant le programme officiel 2024 de la certification AMF. Révisez chapitre par chapitre, épinglez vos questions préférées, suivez votre progression grace à des statistiques détaillées et entraînez-vous de manière intensive avec nos examens blancs.

4,8/5 sur plus de 500 avis

Plus de 500 clients satisfaits, dont des employés et étudiants de :


Préparez votre Certification AMF
Accédez à plus de 2000 questions !

QCM gratuit pour préparer la certification AMF : 21 questions du programme 2023

QCM de la Certification AMF : 21 questions d’entraînement sur Les instruments financiers, crypto-actifs et leurs risques

Certification amf questions réponses

Retrouvez 21 questions sur le thème Les instruments financiers, crypto-actifs et leurs risques pour préparer votre examen AMF ! Ces questions sont toutes extraites du programme de la certification AMF 2022.

Dans ces questions à choix multiples, une seule réponse est vraie :

1 : Quelle est la transaction, parmi les suivantes, qui exposerait une entreprise française au risque de change:
A. Une émission d’obligations à taux variables en Euros
B. Une émission d’actions en Euros
C. Une émission d’obligations en francs suisse

2 : Un exportateur français qui doit recevoir un paiement en dollars dans un mois est exposé :
A. Au risque de taux
B. Au risque opérationnel
C. Au risque de change

3 : Un investisseur en euros qui acquiert une obligation libellée en dollars et qui compte la garder jusqu’à l’échéance encourt :
A. Des risques de change et de liquidité
B. Des risques de change et de crédit
C. Un risque de taux d’intérêt

4 : Un investisseur qui détient une obligation et qui compte la vendre avant sa maturité encourt :
A. Uniquement un risque de liquidité
B. Un risque de liquidité, risque de marché et un risque de crédit
C. Uniquement un risque de liquidité et un risque de marché

5 : A quoi correspond la capitalisation boursière ?
A. Au nombre d’actions composant le capital multiplié par la valeur nominale
B. Au nombre d’actions composant le capital multiplié par le résultat par action
C. Au nombre d’actions composant le capital multiplié par la valeur boursière

6 : Certaines « actions de préférence » peuvent conférer à son détenteur
A. La faculté d’échanger les actions contre des obligations du même émetteur
B. L’avantage pécuniaire tel qu’un dividende majoré
C. La protection contre la faillite de la société émettrice

7 : Comment se calcule le BNPA ?
A. Par le rapport du bénéfice net à l’actif brut
B. Par le rapport du bénéfice net (après impôts) au nombre d’actions
C. Le rapport du bénéfice net à l’actif net

8 : Comment se calcule le PER (Price Earning Ratio) ?
A. Il est égal au cours de l’action par action
B. Il est égal au cours de l’action divisé par son bénéfice net par action (BNPA)
C. Il est égal au taux de distribution

9 : Des actions de préférence :
A. Peuvent être assorties de droits particuliers de toute nature
B. Peuvent être créées uniquement lors de la constitution de la société
C. Ne peuvent jamais être assorties d’un droit de vote

10 : En matière de valorisation des actions, à quoi correspond le ratio du « rendement bénéficiaire » (earning yield)
A. Au coût sur les marchés d’une unité de capital physique de l’entreprise
B. A la valeur de l’action par rapport à la capacité de l’entreprise à générer des revenus
C. Au revenu potentiel de l’action rapporté à son prix

11 : L’achat d’actions permet :
A. De prêter sur les marchés
B. D’acquérir une part du capital social d’une entreprise
C. De bénéficier d’un dividende annuel garanti

12 : L’actif net réévalué est une approche possible pour :
A. Evaluer les obligations d’une société
B. Evaluer les actions d’une société
C. Les deux

13 : L’option de paiement du dividende en action est exercée par :
A. Le dépositaire
B. L’entreprise
C. Chaque actionnaire

14 : La capitalisation boursière d’une société représente :
A. Son cours de bourse
B. Le cours de bourse divisé par le nombre d’actions existantes
C. La « valeur de marché » de l’ensemble des actions émises par la société

15 : La responsabilité d’un actionnaire dans la gestion de l’entreprise est engagée :
A. De façon illimitée
B. A hauteur de son apport
C. A hauteur de son patrimoine

16 : La totalité des actions d’une société représente :
A. L’endettement de la société
B. Le capital social de la société
C. Les deux

17 : La volatilité d’une action est une :
A. Mesure de sa corrélation avec le marché
B. Mesure statistique de son risque
C. Mesure de sa rentabilité

18 : Le détenteur d’une action :
A. N’a pas le droit au boni de liquidation
B. Doit régler les engagements contractés par l’entreprise
C. N’est engagé qu’à hauteur de son apport financier

19 : Le dividende distribué par une société à ses actionnaires s’assimile à :
A. Un revenu fixe
B. Une plus-value mobilière
C. Un revenu variable

20 : Le dividende est :
A. Une part du passif de la société
B. Une part de l’actif de la société
C. Une part des bénéfices réalisés que la société distribue à ses actionnaires

21 : Le PER ( « Price Earning Ratio » ) d’une action se calcule de la façon suivante :
A. Le cours / le dividende
B. Le cours / le BNPA (Bénéfice Net Par Action)
C. La capitalisation boursière / le dividende

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder aux réponses de ces 21 questions d’entraînement au programme de la certification AMF !