Réussissez votre
Certification AMF

Accédez à plus de 2000 questions corrigées couvrant le programme officiel 2024 de la certification AMF. Révisez chapitre par chapitre, épinglez vos questions préférées, suivez votre progression grace à des statistiques détaillées et entraînez-vous de manière intensive avec nos examens blancs.

4,8/5 sur plus de 500 avis

Plus de 500 clients satisfaits, dont des employés et étudiants de :


Préparez votre Certification AMF
Accédez à plus de 2000 questions !

Révisez l’examen de l’AMF en ligne en répondant à
ces 20 questions

Préparation de l’examen de l’AMF en ligne : 20 questions du programme de la Certification AMF

Certification amf question réponse

Retrouvez 20 questions sur le thème de La gestion collective / la gestion pour compte de tiers pour préparer votre examen AMF ! Ces questions sont toutes extraites du programme de révision de la certification de l’AMF.

Dans ces questions à choix multiples, une seule réponse est vraie :

1 : Conformément au Règlement AMF, à quels fonds s’applique la demande d’agrément comme fonds monétaire ?
A. A tout nouvel OPCVM ou FIA monétaire uniquement
B. Aux nouveaux OPCVM et FIA et aussi aux fonds déjà existants
C. Aux fonds monétaires qui souhaitent se prévaloir de cet agrément

2 : Les textes régissant la gestion collective émanent, entre autres :
A. Du Règlement général de l’ACPR
B. Du Règlement général de l’AMF
C. Du Code des assurances

3 : Quel impact la directive MIF II a-t-elle, entre autres, sur l’organisation des sociétés de gestion collective ?
A. L’interdiction d’investissement dans des produits dérivés
B. L’obligation de vérification des connaissances et compétences des collaborateurs informant ou conseillant les clients sur les produits financiers
C. L’obligation d’obtenir l’agrément de l’ACPR

4 : L’agrément d’un OPCVM relève normalement de :
A. L’autorité compétente du pays où il est constitué
B. L’autorité compétente du pays des apporteurs de fonds
C. L’autorité compétente des pays où il est commercialisé

5 : La directive AIFM vise notamment à :
A. Interdire la vente de produits dérivés
B. Créer des garanties pour les investisseurs en actions
C. Réguler les principales sources de risque associées à la gestion alternative

6 : Que prévoit la directive UCITS V (OPCVM V – 2014/91/UE) ?
A. La directive UCITS V abroge les dispositions relatives aux FIA (Fonds d’Investissement Alternatif) introduites par la directive AIFM
B. La directive UCITS V institue l’obligation pour un OPCVM de désigner plusieurs dépositaires différents afin d’accroître la sécurité des investisseurs
C. La directive UCITS V renforce la protection des actifs, la transparence et l’information aux investisseurs

7 : Les politiques et les pratiques de rémunération mises en œuvre par les sociétés de gestion d’OPCVM :
A. Doivent être compatibles avec une gestion saine et efficace des risques
B. Portent sur la composante fixe des salaires uniquement
C. N’ont pas de lien avec l’obligation de la société de gestion d’agir au mieux des intérêts de l’OPCVM

8 : Le remplacement du prospectus simplifié par le document clé pour l’investisseur (DICI) découle :
A. D’un avis du dépositaire central national
B. De la directive UCITS IV
C. D’une instruction de la Banque de France

9 : Qu’apporte le Règlement européen relatif aux fonds monétaires de 2017 (MMF) ?
A. Il établit une classification détaillée des fonds monétaires au niveau européen
B. Il établit des règles uniformes d’agrément et de fonctionnement des fonds monétaires au niveau européen
C. Il établit une méthode de comparaison des rendements des fonds monétaires au niveau européen

10 : Dans le cadre de la gestion individuelle sous mandat, l’investisseur :
A. Donne procuration au gérant
B. S’en remet à la gestion collective
C. Gère son portefeuille sur internet

11 : Le portefeuille d’un OPCVM :
A. Doit être investi essentiellement dans des valeurs mobilières et/ou des instruments du marché monétaire
B. Doit être exclusivement investi en actions
C. Doit être exclusivement investi en produits dérivés

12 : Les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) ont pour objet :
A. Non exclusif l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier locatif
B. Exclusif l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier locatif et non locatif
C. Exclusif l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier locatif

13 : Un OPCVM classé dans la catégorie « obligations et autres titres de créance » :
A. N’est pas sensible aux taux d’intérêt
B. Est principalement soumis aux risques de variations de l’indice Nikkei
C. Est sensible aux taux d’intérêt

14 : Quelle affirmation est exacte concernant les fonds professionnels spécialisés ?
A. Sont obligatoirement des OPCVM
B. Sont obligatoirement des OPC
C. Ne sont pas obligatoirement des OPC

15 : Les ETF (trackers) sur indices de marché :
A. Répliquent à la hausse ou à la baisse la performance des indices actions, des indices sectoriels, des indices obligataires etc
B. Reproduisent la performance des indices intégrant des stratégies d’investissement sophistiquées
C. Suivent au jour le jour la variation d’un indice auquel est attaché un effet de levier, celle-ci étant multipliée à la hausse comme à la baisse

16 : Dans quoi sont investis les Fonds communs de placement à risque (FCPR) ?
A. En titres d’entreprises non cotées en bourse à hauteur de 50% minimum
B. En actions de sociétés susceptibles de faire l’objet d’offres publiques d’acquisition
C. En obligations « High Yield » d’émetteurs mal notés

17 : Les règles applicables aux Fonds d’Investissement Alternatifs (FIA) sont précisées dans :
A. La directive OPCVM V
B. Aucune de ces deux directives
C. La directive AIFM

18 : La commercialisation par une société de gestion de portefeuille française, en France, de parts ou actions de Fonds d’investissement alternatif (FIA) établis dans un Etat membre de l’UE :
A. Doit faire l’objet d’une notification préalable à l’Autorité des marchés financiers
B. Se fait librement, sans qu’aucune formalité particulière ne soit à effectuer
C. Doit faire l’objet d’une déclaration auprès de l’Autorité des marchés financiers dans les six mois suivant la commercialisation

19 : Les fonds d’investissement alternatifs (FIA) :
A. Peuvent être des fonds portant sur l’immobilier (par exemple des OPCI)
B. S’adressent à des investisseurs souhaitant investir en actions
C. Sont réservés aux investisseurs ayant un horizon d’investissement court terme

20 : Les Exchange Traded Funds (ETF) sont des fonds :
A. Investis exclusivement en produits dérivés répliquant la performance de l’indice
B. Négociés en bourse qui reproduisent en temps réel la performance d’un indice
C. Investis exclusivement dans les instruments financiers composant l’indice

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder aux réponses de ces 20 questions d’entraînement au programme de la certification AMF !